Ouvrir le menu

Contribuer au développement professionnel des enseignants de science

Publié le

La Maison pour la science en Alsace (MSA) organisait les 13 et 14 octobre 2015 à Strasbourg un colloque national de réflexion sur le développement professionnel des enseignants de science. EDF était invité à présenter son partenariat avec la MSA, en présence d’une quarantaine d’enseignants formateurs du réseau des Maisons pour la science.

Quelques questions au cœur de ces deux jours du colloque :

  • De quoi parle-t-on quand on parle développement professionnel ?
  • Quelle culture de l’enseignement en sciences souhaite-t-on créer ?
  • Quelle est manière de voir les formations et de les communiquer ?
  • Quelle est notre vision à l’échelle européenne ? Notre rôle politique ?

Parmi les intervenants, Yves Beernaert, évaluateur externe européen d’Educonsult, a présenté une synthèse du Rapport 2015, « Un enseignement des sciences pour une citoyenneté responsable », commandité par la Commission européenne.

Parmi les six recommandations du rapport 2015 de la Commission européenne, plusieurs sont déjà intégrées par EDF dans ses relations avec le monde de l’enseignement et les enseignants.

«Renforcer les collaborations avec les entreprises et la société civile» est une recommandation clairement mise en œuvre dans le cadre du partenariat entre la MSA et le groupe EDF en Alsace. Pour le premier exploitant de centrales nucléaires au monde et premier producteur européen d’électricité, qui emploie 160 000 salariés dans le monde (dont plus de 3000 salariés en Alsace), la sensibilisation et la formation aux métiers de le science est un enjeu de taille pour assurer ses recrutements. Le Groupe a effectué plus de 27.000 embauches sur les 6 dernières années, soit un renouvellement de plus du quart des effectifs de l’entreprise, et plus de 8.000 créations nettes d’emplois sur le périmètre France. En croissance constante depuis 2010, cette dynamique va se poursuivre dans les années à venir, car 30 % des effectifs du Groupe partiront à la retraite d’ici 2020, notamment dans le domaine de la production nucléaire. En 2015 et 2016, le groupe EDF prévoit ainsi de recruter 4000 et 5000 personnes par an. Concernant les profils, les besoins vont notamment s’intensifier sur les métiers techniques niveau Bac+2/3.

En Alsace, EDF et le Groupe ÉS sont ainsi partenaires de plusieurs dispositifs de sensibilisation et de formation, du CM1 à l’Université

Ces partenariats avec le monde de l’enseignement visent à susciter des vocations scientifiques dès le plus jeune âge. Et cette stratégie colle au plus près d’une autre recommandation du Rapport 2015 de la Commission européenne : «L’enseignement des sciences est une composante clé d’un continuum d’enseignement à la citoyenneté active engagée pour tous à partir de l’école maternelle, en favorisant également l’inclusion des personnes en situation de handicap».

«Améliorer la formation initiale, l’accompagnement et le développement personnel» est également une recommandation au cœur du partenariat MSA-EDF. La journée consacrée à la rénovation énergétique des bâtiments ou encore les deux journées de formation sur la Lumière et ses enjeux en termes d’évolutions réglementaires et de performance énergétique techniques, sont deux exemples d’actions qui permettent aux enseignants de confronter leurs savoirs avec les activités des experts d’EDF et de sa filiale, le Groupe ÉS, dans le cadre de la transition énergétique en 2015.

Quatrième des six recommandations qu’illustre le partenariat MSA-EDF : «Relier stratégie d’innovation et stratégie d’enseignement des sciences au niveau local comme international». A l’occasion de la Semaine de découverte des modes de production de l’électricité organisée en juillet dernier, les stagiaires de la MSA ont visité des sites de production ainsi que le centre R&D du groupe EDF à Karlsruhe, EiFER. Tout au long de cette semaine, les formateurs de la MSA et les experts d’EDF ont fait réfléchir les participants sur le mix-énergétique de demain et la transition énergétique. Une semaine qui aura permis de présenter et susciter beaucoup d’échanges en matière d’électricité, de mode de production, de géologie, de recherche et développement sur la ville durable ou encore sur les énergies renouvelables.

Les mots-clé du Colloque de développement professionnel des enseignants de science auquel participait EDF AlsaceLa conclusion de ce colloque est revenue à Béatrice Salviat, directrice adjointe de la Fondation La main à la pâte. Pour un bon développement professionnel des enseignants de science, il faut « tout au long de la vie, prendre en compte les nouvelles connaissances scientifiques, l’évolution rapide des savoirs pendant 40 ans de carrière, être en phase avec des préoccupations sociétales, maîtriser de nouveaux outils et nouvelles techniques, échanger avec des pairs et des intervenants, des tuteurs, des accompagnants pour s’approprier de bonnes pratiques (situations formelles ou informelles), partager une culture visant l’autonomie et impliquant un réinvestissement dans la classe, a-t-elle insisté. Être enseignant, c’est exercer « un métier en pleine mutation, en perte de repères, dans un contexte de changement du rapport au savoir, de réformes et de l’arrivée massive du numérique. Les Maisons pour la science (MPLS) sont dans cette mouvance préconisée par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Aujourd’hui, en France, avec neuf MPLS appuyées sur la Fondation La main à la pâte, les Recteurs disposent d’un outil de qualité pour implanter les trois piliers de la réforme : plus d’autonomie, plus d’interdisciplinarité et moins d’inégalités. » Ces piliers sont également les trois principes de La main à la pâte, depuis son lancement en 1995 par Georges Charpak (1924-2010, prix Nobel de physique 1992). Pour la directrice adjointe de la Fondation, il s’agit aujourd’hui de « passer d’une attitude de défense territoriale et de hiérarchie à une logique de réseau et de synergie en partenariat. »


Cet article vous a été utile ? partagez-le !

Les actions pour le développement durable

Développer les compétences avec la Maison pour la science en Alsace

EDF, ÉS, l’Université de Strasbourg et le Rectorat de l’Académie de Strasbourg, dans le cadre du projet de la Maison pour la science en Alsace,…

Former les jeunes (Convention EDF, ÉS, Rectorat)

EDF, ÉS et le Rectorat (Académie de Strasbourg) ont signé une convention pour sensibiliser les jeunes aux impacts des choix énergétiques sur l'environnement

EDF partenaire de l’École de management de Strasbourg

EDF et l'EM Strasbourg se sont associés pour former des managers capables de s’adapter aux nouveaux défis du management et aux enjeux énergétiques.

Sensibiliser les mini entreprises-EPA au développement durable

Avec Entreprendre pour apprendre (EPA Alsace), EDF et le Groupe ÉS soutiennent le championnat régional des mini entreprises-EPA.

Former les étudiants de l’ENGEES à l’eau, l’énergie et l’environnement

Eau et énergie : l’École Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg (ENGEES), EDF en Alsace et le Groupe ÉS unissent leurs expertises.

Contribuer à la formation des futurs ingénieurs de l’INSA Strasbourg

L’INSA Strasbourg, EDF et le Groupe ÉS sont partenaires de longue date pour former des ingénieurs en phase avec le monde de l'entreprise d'aujourd'hui...

La Maison des énergies EDF de Fessenheim

La Maison des énergies EDF de Fessenheim a ouvert ses portes au public en juillet 2002. Depuis plus de 10 ans, ce lieu est devenu…

Découvrir les énergies autrement, à la Maison des énergies EDF de Fessenheim

Depuis 2002, la Maison des énergies EDF de Fessenheim est devenu un lieu incontournable pour découvrir le monde des énergies en Alsace, un lieu ludique,…

Campus des métiers : pour l’éco-construction et l’efficacité énergétique en Alsace

En juin 2014, le rectorat effectue, auprès du ministre de l’éducation, une demande de labellisation d’un campus des métiers et des qualifications « éco-construction et…

Découvrez toutes les actions réalisées en Alsace

Actualités Former

20 septembre 2017
Les apprentis font leur rentrée à la centrale nucléaire de Fessenheim

Pour cette rentrée de septembre, la centrale nucléaire de Fessenheim accueille une vingtaine d’étudiants dans le cadre de leur alternance. La centrale s’investit depuis de…

Lire la suite
21 juillet 2017
Vincent Losseroy, alternant communication à la délégation régionale d’EDF

Vincent Losseroy a réalisé son alternance en tant qu’apprenti chef de projet communication à la Délégation Régionale Grand Est d’EDF à Strasbourg.

Lire la suite
11 juillet 2017
Des ateliers pratiques à la centrale nucléaire EDF de Fessenheim

Jeudi 29 juin, des ateliers pratiques ont été proposés aux salariés de la centrale nucléaire EDF de Fessenheim.

Lire la suite
Voir toutes les actualités