Ouvrir le menu

Oslo2Rome, raconté par les conducteurs-utilisateurs de la blockchain

Publié le

Retour en témoignages et en images sur Oslo2Rome, une première mondiale qui a permis au groupe EDF et à ses partenaires d’expérimenter une blockchain pour la mobilité électrique.

Dans le cadre de l’expérience Oslo2Rome, coordonnée par la société allemande MotionWerk avec sept partenaires européens majeurs, parmi lesquels Sodetrel, la filiale mobilité du groupe EDF, des conducteurs ont traversé les frontières européennes avec leur portefeuille e-Mobility pour tester un réseau transfrontalier de bornes de recharge présélectionnées et payer leurs recharges de batteries grâce à une blockchain Ethereum. Pour cette première mondiale, les conducteurs du groupe EDF avaient décidé d’embarquer avec eux des experts de la blockchain. Témoignage de deux conducteurs.

29 novembre 2017, Oslo2Rome, blockchain et mobilité

Laurent Perez (groupe EDF) est devant la borne Corri-Door de Toul. « Première recharge sur la borne Sodetrel à Toul, une charge fonctionnelle mais qui n’intégrait pas la blockchain. Après plusieurs tentatives, en lien téléphonique et WhatsApp avec les équipes de Sodetrel et MotionWerk, on finit par arriver à synchroniser l ensemble du process (application, bornes, blockchain). 50’ de charge puis direction Metz !

À Metz, Nickel ! L’application Share&Charge de test m’aide à trouver facilement la borne sur le parking de l’Intermarché et à lancer la charge de ma Renault Zoé. 30’ de charge et direction Sarrebruck !

Est-ce que tout va marcher aussi sur la borne Innogy à Sarrebruck ? Trois bornes sont disponibles. La première semble HS. La deuxième est opérationnelle mais impossible de recharger ma voiture dessus. Ouf, la troisième délivre de l’énergie à la voiture. 30’ de charge et retour en France, direction Keskastel sur l’A4.

Keskastel. La borne Corri-Door de Sodetrel fonctionne parfaitement. 30’ de charge et je repars avec 99% de charge !

Arrivée sur le site d’ÉS à Mundolsheim à 22h45, sans encombre.

Qu’est-ce que je retiens cette première journée ? Franchement, en tant qu’utilisateur régulier des véhicules électriques, essentiellement des Renault Zoé, et bien… L’expérimentation Oslo2Rome est une application fantastique de la blockchain pour la mobilité électrique , le maillon manquant pour rendre universelle la recharge. La fin de la bataille des cartes RFID, un processus qui me semble complètement dépassé, et qui reste un frein encore aujourd’hui au déplacement moyenne distance. On est toujours à se poser la question : « Est-ce que j’ai toutes mes cartes de paiement de recharge avec moi ? Ai-je la bonne carte ? Ce soir, tout ça me semble du passé. Je ne peux qu’applaudir des deux mains. La blockchain offre vraiment un service universel, utilisable par tous facilement et de manière flexible. Un service universel à développer rapidement, car j’ai vraiment envie de l’adopter !

Ah j’oublie un aspect intéressant proposé par Share&Charge : la possibilité de connaître en temps réel la disponibilité des bornes : en bleu sur le plan, elle est disponible ; en gris, quelqu’un est en train de l’utiliser. Et ça, c’est aussi un vrai plus : il m’arrive souvent de vouloir effectuer une charge rapide mais d’arriver sur une borne occupée.. Connaître leur dispo à l’avance est une vraie valeur ajoutée. »

30 novembre 2017, Oslo2Rome, blockchain et mobilité, suite et fin de l’expérimentation

Nous retrouvons Laurent, levé à l’aube, sur le parking d’ÉS à Mundolsheim. « Je retrouve mon véhicule électrique rechargé, mais aussi Pierre Simon et Laurent Schaeffer, des collègues d’ÉS, qui participent à cette expérimentation Oslo2Rome pour le compte du groupe EDF. Quelques photos de nos trois véhicules puis direction le siège d’ÉS à Strasbourg pour récupérer Bernard Bloch, en charge de l’Innovation à ÉS, qui m’a proposé d’embarquer avec nous des experts de la technologie blockchain : Julien Brodier, cofondateur de Talium, une société strasbourgeoise, éditeur de logiciels et intégrateur de solutions blockchain), et Jonathan Klein, fondateur de Tresorio Mining, une société messine de minage de blockchain). »

Bernard Bloch : « Gilles Deleuze, chef du projet blockchain à EDF R&D, m’a demandé si ÉS pourrait participer à l’expérimentation Oslo2 Rome pour tester la faisabilité de la solution en France et en Allemagne. Du coup, on l’a élargi au Grand Est avec EDF et on a proposé à deux entreprises expertes de la blockchain à se joindre à nous afin de gagner en analyse critique et en retours d’expérience. »

10h15, les trois véhicules électriques quittent Strasbourg, direction l’Allemagne et Fribourg-en-Brisgau où les attendent des bornes de recharge d’Innogy, l’un des sept partenaires européens de l’expérimentation Oslo2Rome.

Bernard : « Après avoir téléchargé l’application Share&Charge, je paramètre différents critères utiles qui me sont demandés : mes login/mot de passe, la plaque d’immatriculation, la marque et le modèle de véhicule électrique que dont je veux charger la batterie, la puissance de recharge, l’autonomie souhaitée, la puissance de charge maximum, la capacité de la batterie et le type de chargeur que j’ai avec moi. Je vérifie ensuite que mon application est suffisamment chargée en crypto-monnaie convertie en euros. Enfin, je sélectionne la borne de recharge concernée sur le plan et je clique sur Télécharger. Du coup, je raccorde mon véhicule à la borne et la charge s’enclenche immédiatement ! 20’ plus tard, je débranche le tout. Résultat : 2,60€, frais Share&Charge inclus. »

Les trois véhicules rechargés repartent ensuite vers le sud et traversent la frontière à Fessenheim. Après être passés devant les centrales d’EDF hydraulique et nucléaire, ils bifurquent à Chalampé, direction Mulhouse puis Pfastatt où ils retrouvent une nouvelle borne de recharge… et des journalistes, invités à un point presse. Côté recharges, aucun souci. Et côté médias, les journalistes semblent intrigués et intéressés par les explications données par Gilles Deleuze, Ludmila Gautier (représentante territoriale d’EDF en Alsace), Bernard, Laurent, Julien et Jonathan. Bernard profite de ce moment de pause pour interviewer Gilles qui détaille en quoi cette expérimentation représente une première mondiale.

Pfastatt, 17h. Laurent repart vers Nancy où il testera encore les bornes de recharge de Sodetrel à Orschwiller sur l’aire du Haut-Koenigsbourg, puis à nouveau Keskastel et Metz, sans rencontrer de problème particulier.

Pour Bernard et Gilles, une heureuse surprise les attend. « On était en train de boire un café et au moment de récupérer le véhicule électrique, voilà qu’arrive le véhicule de VKW, le partenaire autrichien de l’expérimentation Oslo2Rome ! Eux sont partis du Lac de Constance et ont bravé la neige. Après un nouveau café qui nous permet de comparer nos expériences et nos impressions, je reprends la route pour terminer mon périple. »

A télécharger

L’album Oslo2Rome du groupe EDF


Cet article vous a été utile ? partagez-le !

Les actions pour le développement durable

L’industrie du futur

EDF, ÉS au coeur du programme pour l’industrie du futur, coordonné par l’Alliance Industrie du Futur

EIFER, le centre R&D en Allemagne : au cœur de la transition énergétique en Europe

EIFER développe ou améliore des solutions énergétiques innovantes, des outils et des approches pour un développement durable.

Chaire Management des connaissances

EDF et ÉS soutiennent la chaire Management de l’Innovation, devenue en janvier 2014 la chaire Management des connaissances, animée par l'EM Strasbourg.

Le projet global d’aménagement à Kembs

Le projet mené par EDF à Kembs (préservation des écosystèmes du Rhin) s’inscrit dans la contribution d’EDF à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité.

Chaire Géothermie profonde

Dans le cadre de la transition énergétique, la géothermie se présente comme une énergie renouvelable particulièrement adaptée à certains territoires. Depuis plusieurs années, le groupe…

Cap Innov’Est pour financer des projets innovants dans l’Est

Créé avec le soutien d’EDF en Alsace, le Fonds d’amorçage Cap Innov'Est va permettre de financer des projets économiques innovants dans l’Est de la France,…

Écocité : Construire autrement avec la géothermie

Deux années d’études ont permis au Groupe EDF de démontrer qu’il est possible et performant de profiter de la structure du bâti pour produire, en…

Découvrez toutes les actions réalisées en Alsace

Actualités Innover

12 décembre 2017
Blockchain et mobilité électrique : retour d’expérience dans le Grand Est

Oslo2Rome : ÉS et EDF ont testé le paiement des recharges de véhicules électriques, via une blockchain. Retour d'expérience pour une première mondiale.

Lire la suite
08 décembre 2017
e-RIS, la nouvelle application d’EDF et VNF pour les navigants sur le Rhin

Le SIF RS évolue et se rebaptise e-RIS, à l'occasion du lancement de son application mobile, fruit du partenariat entre VNF et EDF

Lire la suite
07 décembre 2017
Trophées Alsace Innovation Excellence Mobilités : EDF récompense Punch Powerglide

Trophées Alsace Innovation 2017 : Ludmila Gautier, EDF, a remis le Trophée Excellence Mobilités à Arnaud Baïlo, président de Punch Powerglide.

Lire la suite
Voir toutes les actualités