Ouvrir le menu

La communauté des offreurs de solutions pour l’industrie du futur

Publié le

Le 9 janvier 2017, l’entreprise Velum accueillait à Bischhoffsheim une première séance de travail proposée par la Région Grand Est et la CCI afin de créer des conditions favorables au développement économique des offreurs de solution de l’industrie du futur. La neuvième séance se déroulera le 20 octobre prochain à Strasbourg.

9 janvier 2017, session 1 pour les offreurs de solutions

Une vingtaine d’entreprises étaient présentes et les premiers ateliers de travail avaient permis aux participants de préciser leurs attentes et d’imaginer ce qu’une communauté d’offreurs de solutions pourrait apporter comme valeur ajoutée. En conclusion, les facilitateurs avaient demandé aux participants de réaliser une vision partagée du réseau des offreurs de solutions et d’imaginer la une d’un grand journal régional au lendemain du lancement de la communauté.

En fin de séance, une dizaine d’entreprises avaient convenu de créer un groupe de travail « Je m’engage » pour creuser leurs travaux et réfléchir à un modèle d’organisation des offreurs de solutions.

2 mars, session 2

Les dix volontaires se sont ainsi retrouvés à La Fabrique (Strasbourg Koenigshoffen) pour réfléchir au devenir de la communauté des offreurs de solution. Un lieu tout désigné, La Fabrique se définissant comme « un centre de production partagé qui met à disposition des entreprises ou des particuliers machines-outils, … » Répartis en deux sous-groupes , les participants ont essayé de se projeter dans le futur pour dessiner les contours de leur communauté d’offreurs de solution : structure, gouvernance, rythme et thème de rencontre, outils de partage, programme d’actions…  En fin de séance, François Kormann, président et cofondateur de La Fabrique, a proposé aux participants de construire la maquette en 3D de leur projet.

23 mars, session 3

C’est au CEEAC (Strasbourg Krutenau) que les dix volontaires ont présenté leurs travaux aux autres offreurs de solutions présents. Entre temps, les porte-parole des deux groupes-projets et la CCI s’étaient réunis pour synthétiser et affiner les points de convergence des deux projets. En résumé :

  • Le projet : Créer une dynamique entre offreurs pour se faire connaître et pour développer des affaires
  • Le business : Recommander les offreurs de solutions
  • Un fonctionnement sur le principe de la do-ocratie : ceux qui sont là ont force de décision.
  • Supports de communication : un support de présentation de la communauté des offreurs et des liens utiles liens vers sites (Alliance, Région, CCI) présentant l’industrie du futur et les offreurs de solutions, site Internet et réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn).
    Un nom provisoire : Communauté des offreurs de solutions – Smarttech Grand Est
    Outils collaboratifs : A choisir par la communauté lors de sa première réunion.
  • Rituel de rencontres : le troisième vendredi du mois (21 avril – 19 mai – 16 juin – 15 septembre – 20 octobre – 17 novembre – 15 décembre), de 14h à 17h au Pôle Formation CCI (234 Avenue de Colmar, 67100 Strasbourg).
    Un atelier thématique différent par réunion. Rencontre à organiser et animer par des personnes auto-désignées qui se chargent des aspects logistiques et d’informations auprès des membres de la communauté.
  • Proposition d’un format pour le  lancement de la Communauté.

Après trois réunions animées et accompagnées par un facilitateur, les participants s’étaient donc mis d’accord pour tester une forme de communauté auto-apprenante sur le modèle de celle mise en œuvre avec le groupe de travail initié par la CCI autour du Facteur humain dans l’industrie du futur.

21 avril, session 4

Pour cette quatrième séance de travail, les volontaires pour l’animation étaient Catherine Siffermann (Dimaco) et Bernard Bloch (ÉS) qui avaient rencontré leur coach et la CCI pour préparer le design de la séance.

Le Jour J, après un exercice de présentation en binôme, nos deux facilitateurs ont proposé aux participants de réfléchir à leurs attentes à titre individuel pour répondre à la question suivante : comment fait-on du business ensemble ?

EDF et ÉS : Fédérer les offreurs de solutions technologiques et organisationnelles du Grand Est au service de la révolution « Industrie du futur »Et pour tenter de préciser le chemin d’un offreur de solution pour faire du business dans la communauté, Catherine et Bernard leur ont proposé de répondre à une question avec deux scénarii : comment ça se passe si vous souhaitez faire du business dans la communauté en « chassant » de nouveaux marchés d’une part, en participant à un salon professionnel d’autre part. Pendant une demi-heure, les participants ont fleuri de post-it leur feuille de paper-board avant de présenter leurs idées.

L’exercice suivant a consisté pour les participants à se projeter dans une dynamique collective, au sein de la communauté des offreurs de solutions. Pour cela, ils ont repris leurs post-it pour les transférer sur deux autres feuilles qui posaient deux questions structurantes, à aborder sous l’angle de la communauté (entre OFFREURS) et l’extérieur (les entreprises industrielles) : C’est quoi ? Ça sert à quoi ?

Pour clore cette étape, ils ont dû écrire en une phrase la synthèse de leurs deux réflexions. En fait, ils ont bel et bien écrit l’ADN de la communauté des offreurs de solutions.

L’ADN de la communauté des offreurs de solutions

  • De quoi s’agit-il ? La communauté collaborative des pionniers de l’industrie du futur du Grand Est.
  • Son rôle ? Fédérer les offreurs de solutions technologiques et organisationnelles du Grand Est au service de la révolution « Industrie du futur »

Pour clore cet après-midi de travail, Catherine et Bernard ont proposé aux participants de préparer la prochaine réunion de travail prévue le 19 mai prochain et qui consistera à affiner les outils de communication et la promotion du lancement du 14 juin prochain. Les deux facilitateurs volontaires seront Catherine Siffermann et Anne Vetter (Velum).

19 mai, session 5

3 tables de 4 pour faire connaissance. Elles s’appellent Catherine, Mireille, Salomé, Virginie, et eux Guillaume, Yan-Erik, Christophe, Bernard… Certains fabriquent des composants électroniques, des logiciels de simulation et outils de formation innovants, d’autres proposent des solutions antimagnétiques, des services audiovisuels,  des logiciels de dessin industriels, de gestion documentaire, de contrôle-mesure, d’optimisation énergétique, de e-learning… Certaines sont des entreprises familiales, des startups, des SAS, d’autres de grands groupes industriels ou de service… Les échanges et les questions ‘enchainent. Catherine et Pascal reprennent la main pour lancer la première étape : Communiquer

Comment se faire connaître ?

  • Par nos propres réseaux et marchés pour les convaincre d’aller vers l’industrie 4.0
  • Chaque offreur doit être porteur de l’offre 4.0, un kit commercial unique pour par tous (qu’est-ce qu’on vend, qu’est-ce qu’on fait gagner, les bons plans)
  • Comment nous former et former nos clients à l’industrie 4.0

Comment se faire connaître entre offreurs ?

  • 1 présentation par semaine (RS, newsletter …)
  • HIC 13-15/10/2017
  • Big event Facteur humain T1/2018 avec les offreurs de solution
  • Vis ma vie en trinôme > Voyage en terre inconnu

Comment vulgariser le concept pour recruter des prospects

  • Montrer les briques que chaque offreur utilise déjà pour lui, sans que ce soit pour autant la solution qu’ils offrent à l’extérieur
  • Documenter en filmant l’évolution par des pros industriels avec des acteurs industriels
  • Filmer le « avant » et le « après » une fois que le process 4.0 a été mis en œuvre
  • Chacun raconte l’histoire de ce qu’il a mis en œuvre en l’argumentant

C’est ensuite l’heure de l’invitée surprise. Adeline Schwander, spécialiste de l’innovation sociale avec son entreprise Les Z’Ailes. Adeline propose une semaine apprenante début juillet, une semaine alliant visite et partage de bonnes pratiques pour prototyper les idées de chacun durant la semaine.  Le vendredi, un vernissage permettra à chaque participant d’inviter 10 personnes pour présenter les souvenirs de la learning expedition et enclencher le projet dès la semaine suivante dans son entreprise.

3 critères : être en position de décision ; avoir un projet concret à porter ; laisser la place à l’innovation.

La troisième partie, les trois groupes restent ensemble et choisissent de développer l’une de leurs idées.

Comment vulgariser le concept pour recruter des prospects

Le projet : avoir une vraie approche commerciale commune et unique

  • L’entonnoir : aborder les clients, le questionnement, …
  • Approcher de nouveaux clients ou des clients existants ce qui simplifierait l’approche.
  • Avant d’y aller, il faut se former entre nous pour avoir un discours commun sur nos avantages et nos forces.
  • Concevoir le kit de prospection (brochure, vidéo)
  • Avoir une signature avec le logo « infini »

Comment se faire connaître entre offreurs ?

Le groupe développe Vis ma vie et le transforme en Voyage en terre inconnue.

Le process :

  1. Catherine enverra un e-mail aux participants avec le compte-rendu de la session.
  2. En retour, Guillaume répondra à tous en leur indiquant les deux compétences métiers avec lesquelles il aimerait élargir son périmètre d’offreur de solution.
  3. Certains participants vont lui répondre qu’ils ont ces compétences.
  4. Guillaume retient les deux qu’il a envie de rencontrer.
  5. La règle : Guillaume doit rencontrer les deux autres membres retenus sur les 3 sites : chez lui et dans le site de chacun des membres de ce trinôme.
  6. Le 16 juin, date de la prochaine session, Guillaume et ses deux compères viendront témoigner de leur vécu de ce process. Sera-t-il accélération de nouvelles solutions ? A suivre le 16 juin.

Comment se faire connaître ?

  • Créer un premier film simple qui explique comment l’appréhender. 1 histoire par brique Industrie du futur.
  • A voir : Cartographier qui connaît et travaille avec qui au sein des offreurs
  • Le 16 juin, raconter l’expérience et un début de film. Une maquette avec les enseignements à en tirer.
  • Les offreurs de solution seront présents au Salon de l’industrie du futur les 14 et 15 juin prochain à Mulhouse.

20 juin, session 6

Grande première pour cette sixième session où la communauté de pratique en devenir des « Offreurs de solutions du Grand Est » a rencontré la communauté du « Facteur humain dans l’industrie du futur » dont les travaux ont commencé début 2016. Un moment d’échange structurant entre ces deux communautés innovantes, celle sur le facteur humain étant la première communauté auto-apprenante impulsée en Alsace dans le monde industriel. La séance de travail de mai dernier avait été l’occasion pour Jean-Philippe Bootz, responsable de la Chaire Management des connaissances de l’EM Business School, de faire entendre sa perception de la communauté de pratique « Le facteur humain dans l’industrie du futur » à laquelle il participe depuis son lancement, aux côtés d’une quinzaine d’industriels alsaciens (Liebherr, EDF/ÉS, Wolfberger, Alpaci, NSC Schlumberger, Wanzl, Spirotec, Méca Service, …).

27 juillet, session 7

Durant l’été, Pascal.Christner  et Jacky Frankreich (Visiativ) ont accueili dans leur entreprise Anne Vetter (Velum), Virginie Jacquemin (Numésia), Catherine Sifferman (Dimaco), Thierry Vonfelt (Divalto), Christophe Moinier (Siemens) pour préparer le synoptique d’un lancement officiel de la communauté.

Un lieu : Grand Amphi et hall de CCI Campus à la Meinau,

Des partenaires potentiels : Syntec – ARIA – MEDEF – FIA – UIMM – CGPME – UFCL – Cluster Papeterie, Imprimeurs, Plasturgie, Biovallée, Rhénatic, ADIRA, Clusters …

Les temps de parole devront permettre d’insister sur l’ADN et l’objet de la communauté des offreurs de solutions.Enfin, à prévoir pour les prochains groupes de travail : montrer des vidéos des offreurs, comme Solutech l’a déjà fait, pour éventuellement présenter un montage au début de l’évènement ou en continu sur un stand.

15 septembre, session 8

En guise d’introduction, Bernard Bloch (ÉS) a présenté aux nouveaux venus l’historique des offreurs de solution et le contexte de la communauté dans le cadre du plan industriel de l’Etat décliné dans chaque territoire par la Région et la CCI, soulignant l’impulsion et l’avance de l’Alsace, et donc du Grand Est, en la matière.

Virgine Jaquemin (Numésia) et Yan-Erik Decorde (Ikigai) ont ensuite animé la séance en ateliers de travail.

  • Quel Business Model des Offreurs ensemble
    1/
    Pour quelle stratégie de lancement ?
    2/ N
    os partenaires, notre proposition de valeur, nos moyens, nos cibles
  • Les moyens de nos ambitions
    1/ Q
    uelles stratégies
    2/
    Quels outils clefs
    3/
    Objectif: “20% d’efforts pour 80% de résultats”

En fin de réunion, les participants se sont mis d’accord pour inviter les 320 offreurs de solutions déjà identifiés dans le Grand Est pour venir enrichir les réflexions avant le lancement officiel de la communauté !

Sans aucun doute, la session de travail en mode forum ouvert du 20 octobre prochain vaudra le détour !

En savoir plus

Le plan national et l’Alliance Industrie du futur

Lancé le 14 avril 2015 et coordonné sur le plan national par l’Alliance Industrie du Futur (AIF), il constitue la 2ème phase de la « Nouvelle France Industrielle ». Outre la modernisation de l’outil de production, il s’agit d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, notamment par l’apport du numérique.

Son action est relayée par les réseaux des membres de l’AIF et les Régions, pour accompagner les PME/ETI au plus près du terrain.

Les enjeux du plan régional

L’industrie représente 19 % de la valeur ajoutée du territoire du Grand Est, 2e région industrielle française (hors Ile-de-France).

Dans un contexte économique en profonde mutation, les entreprises doivent intégrer les nouvelles technologies et méthodes de production, tout en optimisant les ressources énergétiques et en repensant la place de l‘homme au sein de leur organisation. C’est ainsi qu’elles pourront se développer, conquérir de nouveaux marchés et créer de l’emploi.

L’enjeu est renforcé du fait de la proximité avec l’Allemagne où 11 % des industries sont dites 4.0.

Un plan d’action Industrie du futur en 4 axes

  • Identifier des entreprises vitrines de l’industrie du futur, qui ont déjà transformé numériquement et sociétalement tout ou partie de leurs sites
  • Identifier les briques technologiques sur lesquelles une entreprise peut s’appuyer pour mettre en œuvre sa transformation : maintenance prédictive, objets connectés, big data, télégestion, plateformes numériques, réalité augmenté, serious game de formation immersive…
  • Proposer des diagnostics aux entreprises pour les aider à commencer leur transformation : il s’agit de les aider, en fonction de leurs enjeux et priorités, à identifier et sélectionner les briques technologiques à développer en leur sein,
  • Identifier des offreurs de solutions, c’est-à-dire des entreprises capables s’accompagner les industriels pour mettre en œuvre ses briques technologiques. Ces « offreurs de solutions » sont labellisés par l’Alliance Industrie du futur.

Aller plus loin


Cet article vous a été utile ? partagez-le !

Les actions pour le développement durable

L’industrie du futur

EDF, ÉS au coeur du programme pour l’industrie du futur, coordonné par l’Alliance Industrie du Futur

EIFER, le centre R&D en Allemagne : au cœur de la transition énergétique en Europe

EIFER développe ou améliore des solutions énergétiques innovantes, des outils et des approches pour un développement durable.

Chaire Management des connaissances

EDF et ÉS soutiennent la chaire Management de l’Innovation, devenue en janvier 2014 la chaire Management des connaissances, animée par l'EM Strasbourg.

Le projet global d’aménagement à Kembs

Le projet mené par EDF à Kembs (préservation des écosystèmes du Rhin) s’inscrit dans la contribution d’EDF à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité.

Chaire Géothermie profonde

Dans le cadre de la transition énergétique, la géothermie se présente comme une énergie renouvelable particulièrement adaptée à certains territoires. Depuis plusieurs années, le groupe…

Cap Innov’Est pour financer des projets innovants dans l’Est

Créé avec le soutien d’EDF en Alsace, le Fonds d’amorçage Cap Innov'Est va permettre de financer des projets économiques innovants dans l’Est de la France,…

Écocité : Construire autrement avec la géothermie

Deux années d’études ont permis au Groupe EDF de démontrer qu’il est possible et performant de profiter de la structure du bâti pour produire, en…

Découvrez toutes les actions réalisées en Alsace

Actualités Innover

12 décembre 2017
Blockchain et mobilité électrique : retour d’expérience dans le Grand Est

Oslo2Rome : ÉS et EDF ont testé le paiement des recharges de véhicules électriques, via une blockchain. Retour d'expérience pour une première mondiale.

Lire la suite
08 décembre 2017
e-RIS, la nouvelle application d’EDF et VNF pour les navigants sur le Rhin

Le SIF RS évolue et se rebaptise e-RIS, à l'occasion du lancement de son application mobile, fruit du partenariat entre VNF et EDF

Lire la suite
07 décembre 2017
Trophées Alsace Innovation Excellence Mobilités : EDF récompense Punch Powerglide

Trophées Alsace Innovation 2017 : Ludmila Gautier, EDF, a remis le Trophée Excellence Mobilités à Arnaud Baïlo, président de Punch Powerglide.

Lire la suite
Voir toutes les actualités