Ouvrir le menu

Investir pour soutenir le tissu économique régional

Publié le 19 mai 2015

Investir en Alsace (réfection de l'éclairage dans les ateliers de Peugeot Mulhouse)

Animé par une vision de long terme, EDF est un industriel actif et permanent, partenaire historique du territoire. Par ses activités d’énergéticien et ses engagements sur le territoire, le groupe EDF réalise des investissements majeurs en Alsace et irrigue tout le tissu économique régional.

Soutenir les entreprises via les fonds d’investissements régionaux

Pour EDF, investir en Alsace et soutenir les entreprises est une priorité. En collaboration avec la Région Alsace, et via des fonds d’investissements régionaux, EDF accompagne les dirigeants qui créent de l’emploi, reprennent des entreprises ou portent des projets innovants. Ainsi, depuis 2008, le Groupe a investi près de 6  millions d’euros dans des fonds gérés par des structures régionales comme l’ADIE, Alsace Active, SODIV et plus récemment dans Cap’Innov Est dans le cadre de la convention de coopération pour le développement durable signée entre EDF et la Région Alsace.

EDF, qui participe à la fois aux comités stratégiques et aux comités d’investissements de ces fonds, met toute sa compétence et son savoir-faire pour analyser les dossiers, participe aux décisions et fait intervenir des experts pour évaluer des dossiers relevant du domaine de l’énergie, pour investir en Alsace.

Par exemple, la participation d’EDF dans la SODIV s’élève à 2,6 millions d’euros, soit 20% du capital, ce qui a permis de contribuer à la création ou le maintien de plus de 3 000 emplois. Dans Alsace Création et Alsace Innovation, ce sont 2,8 millions d’euros qui ont été investis au total par EDF et 1,5 million dans le fonds d’amorçage interrégional Cap Innov’Est.  Beaucoup plus qu’un actionnaire, EDF est un investisseur régional qui accompagne les entreprises à tous les stades de leur développement, de la start up à la PME, dans tous les secteurs d’activité.

Les actions en faveur de l’ADIE ont permis à ce jour à 80 micro-entrepreneurs de bénéficier d’un prêt d’honneur de développement durable EDF pour développer leur entreprise, soit un soutien total de plus de 181 000 €. Toujours dans l’économie solidaire et sociale, grâce à des dons de salariés et retraités du groupe EDF abondés à 200% dans le cadre du FAPE EDF (Fonds Agir Pour l’Emploi des plus défavorisés) ; 471 000 € ont bénéficié à 118 projets alsaciens depuis la création du FAPE.

Investir dans les énergies décarbonées

Industriel et employeur responsable, le groupe EDF investit en permanence dans ses équipements de production d’électricité pour les maintenir au meilleur niveau de sûreté et de qualité par des technologies de pointe. Ainsi depuis 2009, il a investi plus de 350 millions d’euros dans le cadre des 3èmes révisions décennales et de l’amélioration du niveau de sûreté de la centrale nucléaire de Fessenheim. Depuis 2008, EDF a également dédié un budget de 225 millions d’euros pour  renforcer les capacités de production hydraulique en Alsace ; ont ainsi été construites les petites centrales de Brisach et Kehl, modernisées les écluses rhénanes et sont en cours, la construction de la nouvelle centrale de Kembs avec son projet de renaturation. Plusieurs dizaines de millions d’euros sont également investies par le Groupe ÉS pour développer la filière de géothermie profonde en Alsace. Côté réseaux de distribution d’électricité, près de 80 millions d’euros ont été investis en 2013 dans la région par les filiales indépendantes du Groupe.

EDF participe à l’attractivité industrielle de l’Alsace à travers la fourniture d’une électricité à prix compétitif notamment grâce au nucléaire et à l’hydraulique. Les entreprises alsaciennes sont attachées à ce facteur de compétitivité que représente le prix de l’énergie en France.

Contribuer au développement des partenaires et sous-traitants

Durant ces grands travaux, de nombreux fournisseurs et sous-traitants régionaux sont sollicités. À la centrale nucléaire, ce sont plus de 250 salariés d’entreprises prestataires qui travaillent en permanence pour le site, et jusqu’à 1 500 salariés pour des activités spécialisées, soit 100 entreprises extérieures comme par exemple Clemessy, Cegelec et Spie.

À l’échelon régional, les retombées des taxes que le Groupe verse, sont une autre contribution à la vie locale. Du nord au sud de l’Alsace, ce sont autant de revenus que les collectivités territoriales transforment en équipements sportifs, scolaires et culturels.

Actualités

09 juillet 2018
La transformation numérique dans le cadre du Plan régional Industrie du futur

19 /6/2018 : la Région Grand Est et le Syntec Numérique organisaient leur première Conférence sur la transition numérique, afin de favoriser la mise en relation entre les offreurs de solutions et des industriels,

Lire la suite
30 juin 2018
Offreurs de solutions pour l’industrie du futur, session 16

11/6//2018. Strasbourg. Des offreurs de solutions du Grand Est ont poursuivi leurs travaux au sein de leur communauté de pratique sur l'industrie du futur.

Lire la suite
02 juin 2018
La communauté des offreurs de solutions en mouvement, session 15

Le 24 mai dernier, une vingtaine de participants ont participé à cette session 15 de la Communauté des offreurs de solutions pour l'industrie du futur.

Lire la suite
Voir toutes les actualités