Ouvrir le menu

Le FAPE EDF a soutenu trois chantiers d’insertion alsaciens

Publié le

Le 15 octobre 2015, à l’invitation du Groupe ÉS, le Fonds Agir Pour l’Emploi FAPE EDF et ses partenaires alsaciens se sont réunis pour une table-ronde dédiée à l’emploi et l’insertion en Alsace. Un séminaire marqué par le 20e anniversaire de ce dispositif solidaire, et la remise des chèques de soutien aux lauréats alsaciens 2014-2015 du FAPE EDF, des associations engagées dans l’insertion et des jeunes créateurs d’entreprise, soutenus notamment grâce aux dons des salariés du groupe EDF en Alsace, dont ceux du Groupe ÉS.

Une soixantaine d’acteurs de l’insertion professionnelle a répondu à l’invitation du Groupe ÉS et du FAPE EDF, venu à Strasbourg organiser son séminaire annuel et remettre les chèques à trois associations d’insertion ayant bénéficié du soutien du FAPE EDF en 2014 et 2015. Responsables associatifs, jeunes créateurs d’entreprises, salariés et bénévoles engagés, tous les participants ont pu profiter de cette matinée pour échanger sur l’insertion professionnelle en Alsace et mieux apprécier le fonctionnement du FAPE EDF.

« Nous bénéficions d’une spécificité des actions d’insertion en Alsace qui couvrent une palette d’activités importantes et qui peuvent intéresser aussi bien les particuliers que les entreprises dans le cadre de leurs politiques d’achats »

« Nous bénéficions d’une spécificité des actions d’insertion en Alsace qui couvrent une palette d’activités importantes et qui peuvent intéresser aussi bien les particuliers que les entreprises dans le cadre de leurs politiques d’achats, souligne Laetitia Trouillet, chargée de mission à l’URSIEA (Union Régionale des Structures d’Insertion par l’Économique d’Alsace). Pour les particuliers et les entreprises, passer par des structures d’insertion représente un soutien très concret au développement de la formation et de l’insertion professionnelle de proximité. »

La table-ronde FAPE EDF organisée le 15/10/2015 au siège du Groupe ÉS à StrasbourgDeux des trois lauréats 2014-2015 participaient à la table-ronde. Brigitte Carraz, d’Icare, une association haut-rhinoise, a créé deux chantiers d’insertion. « Nous voulons favoriser l’insertion par le maraîchage, en synergie avec les politiques des territoires. Aujourd’hui, nous gérons deux chantiers, Les Jardins d’Icare à Sentheim et Les Jardins du Trèfle Rouge à Ungersheim. Nous savons que nous sommes utiles, 70% de nos maraîchers en insertion s’étant notamment arrêtés au niveau CAP ou n’ayant pas du tout de diplôme. »

L’approche est identique pour Didier Luces, président de Mobilex. « Nous aidons les personnes à se déplacer et ainsi favoriser leur accès à l’emploi. Cela concerne les transports en commun ou les véhicules individuels. » Son chantier d’insertion à Betschdorf permet à des personnes en difficulté d’insertion de contribuer à la remise en état de véhicules pour les plus défavorisés, mais aussi pour des groupes comme La Poste. « L’enjeu est que les personnes retrouvent véritablement un emploi, insiste d’ailleurs Anne Matthey, de la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) du Bas-Rhin. Nous voulons ainsi développer les relations entre les chantiers d’insertion et les achats des entreprises. »

Les participants ont également abordé les axes à développer. Les collectivités territoriales ont ainsi demandé à Alsace Active d’accompagner la baisse du Fonds social européen (FSE) sur les chantiers d’insertion et donc d’aider les structures d’insertion à trouver d’autres financements. « De fait, la question se pose, qu’est-ce que la finalité économique du chantier d’insertion ?, interroge Cécile Dupré Latour, d’Alsace Active, animatrice du Labo régional des partenariats. Autre question : comment aider les structures à gérer les contrats de travail ? Des grandes entreprises pourraient ainsi faire bénéficier les structures d’insertion de leurs expertises RH, sous forme de mécénat de compétence, par exemple. »

De son côté, Catherine Zuber, vice-présidente du Conseil régional d’Alsace, estime que « l’intrapreunariat peut aussi se développer au sein des structures existantes, favoriser la création d’entreprises et donc d’emplois. » La mutualisation des services et des structures est également un enjeu important pour la région. « Nous devons favoriser la création d’un cluster thématique pour l’économie sociale et solidaire, ou bien se rapprocher de clusters existants. » Concernant les achats de proximité, Catherine Zuber a recommandé à tous les participants d’utiliser sans réserve les services du site Internet zigetzag.info, la boutique des achats responsables en Alsace.

D’autres idées ont émergé lors de cette matinée organisée par le FAPE EDF. Par exemple :

  • Mutualiser les chantiers d’insertion pour anticiper la baisse des aides publiques ;
  • Imaginer des outils de mutualisation des transports pour réduire les frais des salariés qui sont souvent déjà en situation de précarité énergétique.

En fin de matinée, les organisateurs ont dévoilé les reportages vidéos tournés sur les trois chantiers d’insertion alsaciens lauréats du FAPE EDF, avant de remettre à chacun leur chèque de soutien constitué des dons des salariés et retraités du groupe EDF, abondés par l’entreprise.

  • L’association Icare (Sentheim, Ungersheim). Créée en 1995 dans le Haut-Rhin, l’association vise à favoriser l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté, en mettant en adéquation un accompagnement personnalisé et une activité maraîchère sur deux chantiers d’insertion : les Jardins d’Icare, à Sentheim ; les Jardins du Trèfle Rouge à Ungersheim. Icare fait partie du Réseau Cocagne.
  • L’association Mobilex (Bischwiller). Depuis 17 ans, dans le Bas-Rhin et bientôt autour de Mulhouse, Mobilex poursuit son action sociale visant à promouvoir l’accès à la mobilité des personnes en difficulté sociale et professionnelle.
  • L’association No Hay Camino (Plobsheim). Nouvellement créée, l’association No Hay Camino propose Chemin Faisant, un restaurant situé à Wangen, un petit village alsacien. Ce restaurant privilégie l’économie locale durant la semaine, et devient lieu de spectacle, de rencontres et d’échanges en fin de semaine.

En guide de conclusion, Martin Leÿs, président du FAPE EDF, a remercié les salariés et retraités du groupe EDF pour leur soutien actif à l’insertion en Alsace.

« Les salariés d’EDF et d’ÉS ne sont pas là par hasard mais parce qu’ils partagent des valeurs. »

Les ressources du FAPE EDF proviennent avant tout des dons des salariés et des retraités du groupe EDF, et d’un abondement des entreprises équivalant à 200 % des dons individuels. Grâce à ce financement solidaire, le FAPE EDF peut soutenir de nombreux projets en faveur de l’insertion professionnelle.

Chaque année, 250 projets sont ainsi soutenus par le FAPE EDF, contribuant à la création ou la consolidation de près de 3000 emplois. En Alsace, 43 projets ont été aidés depuis 2002 pour des soutiens à l’insertion ou à la création d’activité par des chômeurs : ceci représente 800 emplois directement concernés, pour un montant global de 390 000 €.


Cet article vous a été utile ? partagez-le !

Les actions pour le développement durable

Agir pour l’emploi avec les salariés du groupe EDF (FAPE EDF)

Chaque année, le FAPE EDF soutient près de 250 projets, contribuant à la création ou la consolidation de près de 3000 emplois !

La géothermie profonde en Alsace

EDF investit dans les énergies renouvelables, notamment la géothermie profonde via sa filiale ÉS sur le territoire alsacien.

Le renouvellement de concession de Kembs

Le renouvellement de concession de Kembs : Un processus de concertation exemplaire

Présentation générale de l’aménagement de Kembs

L’aménagement hydraulique de Kembs est le premier d’un ensemble de 10 aménagements construits sur le Rhin. La puissance totale des groupes est de 160 MW.

Promouvoir les talents régionaux avec Fond’Action Alsace

EDF et ÉS sont partenaires de Fond’Action Alsace, une « association qui contribue à détecter et faire connaître les talents d’une Alsace innovante, entreprenante et…

Favoriser l’emploi durable avec Alsace Active

Alsace Active est un outil de développement économique, soutenu par EDF et le Groupe ÉS, destiné à favoriser l'économie sociale et solidaire en Alsace.

Le projet global d’aménagement à Kembs

Le projet mené par EDF à Kembs (préservation des écosystèmes du Rhin) s’inscrit dans la contribution d’EDF à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité.

Fonctionnement des centrales hydroélectriques sur le Rhin

Fonctionnement des centrales hydroélectriques dites « au fil de l’eau ». Un barrage sert à dériver l’eau à des fins énergétiques vers la centrale.

Favoriser la création d’activités économiques en Haute-Alsace, durable et pour tous

La Fondation Partenariale Haute-Alsace a pour objectif de financer des projets dans le domaine du développement durable sur le territoire alsacien. La Fondation a été…

Découvrez toutes les actions réalisées en Alsace

Actualités Investir

14 février 2017
EDF a publié ses résultats annuels 2016

EDF a publié ses résultats annuels 2016. Objectifs 2016 révisés atteints, plan de performance conforme, objectifs 2017 confirmés.

Lire la suite
Fessenheim : une activité contrôlée en permanence

Du 25 au 26 janvier, un audit interne COFRAC portant sur le laboratoire Environnement de la centrale nucléaire EDF de Fessenheim a eu lieu sur site.

Lire la suite
13 février 2017
De bons résultats consolidés 2016 pour le groupe ÉS

Le groupe ÉS, filiale du groupe EDF, a réalisé en 2016 de bons résultats opérationnels et financiers. Accru par plusieurs éléments favorables, notamment un rattrapage…

Lire la suite
Voir toutes les actualités